Login

Mej

Pédagogie du M.E.J

Axes pédagogiques

Pour aider chaque équipe à vivre réellement dans le monde, le partage, l'ouverture aux autres et l'approfondissement de la foi, le M.E.J. propose trois axes pédagogiques.

Attention à la vie

Au cours des réunions, tout un échange se réalise entre les jeunes, échange leur permettant de développer et d'affiner leur attention à la vie. 
Attention à ce qui se passe en eux: partager ses expériences, ses points de vue, ses préoccupations et découvrir qu'ils sont différents de ceux des autres.
Attention à ce qui se passe autour d'eux : comprendre ce qui se passe dans leur entourage ( bandes de copains, amitiés), leur famille, leur classe, leur quartier et plus largement dans la société et le monde (sciences, médias, culture…)
Apprendre à s'ouvrir progressivement aux autres avec leurs différences.
Apprendre à accueillir ce qui est nouveau, inattendu. Cette attention à la vie débouche alors sur une question à creuser, une situation à porter, une action à mener. 

Pédagogie du regard

L'attention à la vie ne peut se limiter au cadre du Mouvement: pour permettre une confrontation aux courants qui traversent le monde aujourd'hui, le M.E.J. propose un temps pour le regard.
Carnet personnel, partage en équipe et prière sont des moyens proposés pour aider le jeune:

- à se regarder avec des yeux qui ne se limitent pas à lui-même, mais s'ouvrent à la vie des autres,à ce qui le fait vivre

-à observer ce qui se vit de positif et de plus difficile dans son milieu proche mais aussi dans le monde

- à porter un regard de qualité sur l'autre et découvrir au-delà des apparences ses qualités qui deviennent alors source de richesse pour d'autres

-à accueillir à travers les autres le Tout-Autre, Jésus-Christ, et à se laisser guider par lui.

Pédagogie du choix

Etre attentif à la vie qui l'entoure, éduquer son regard pour qu'il s'ouvre à l'autre, à sa vie… voici une invitation à apprendre, à choisir. L'ouverture en équipe doit être accompagnée par l'ouverture du jeune lui-même au monde. Dans sa croissance, il découvre des appels, des libertés, d'autres possibilités. Il aura de plus en plus à poser des choix pour lesquels il ne pourra bénéficier de l'aide des autres que s'il le leur demande. Il aura à apprendre à se donner le moyens du choix à partir de l'expérience relue seul, en équipe, avec un accompagnateur et à les tenir dans la durée. Il apprendra ainsi à découvrir les différentes conséquences de ses choix et à organiser sa propre vie. Il découvrira que tous les actes, toutes les attitudes n'ont pas la même valeur, qu'il faut savoir parfois attendre avant de décider.

 

Points d'attention

Pour vivre l'Eucharistie au cœur de ta vie, dans ta famille, avec tes copains, pendant tes loisirs, non pas avec de grands discours ou en étant "déconnecté" de ce qui se passe autour de toi, le M.E.J. propose des points d'attention:

L'expression dans l'équipe,le partage de vie

Vivre en équipe c'est apprendre à 
partager : chacun partage en vérité ce qui fait sa vie, dans un climat d'amitié, d'écoute, de confiance; 
parler en liberté : chacun peut exprimer ses questions, ses peurs, ses attentes sans être jugé; 
* faire ensemble : chacun est invité à choisir le mode d'expression qui lui convient le mieux (jeu, dessin, chant, activité manuelle…)
Lieu d'ouverture et d'Eglise, l'équipe aide ainsi chacun à devenir lui-même dans le dialogue et le respect des différences.

L'ouverture aux autres, l'action.

Les jeunes sont invités à élargir leur regard sur leur milieu proche (école, quartier, ville, vie locale…) mais aussi sur le monde ( pauvres, faim, cultures différentes…) en étant branchés sur les événements de l'actualité. Cette attention à la vie peut provoquer l'équipe à agir par la mise en place d'un projet. L'équipe cherche alors pourquoi et comment agir là où elle ressent des appels. Elle prend aussi le temps de relire ce qu'elle aura vécu. Chaque jeune peut ainsi reprendre cette démarche personnellement et devenir "moteur" en découvrant la place qu'il a à tenir.

L'approfondissement de la foi


*L'éducation à la prière 
Prière personnelle, offrande, partage sont des moyens pour aider le jeune à progresser dans sa relation avec le Seigneur, à découvrir un Dieu qui l'attend, qui se manifeste à chacun et auquel chacun peut répondre. Il apprend aussi par là à entrer dans la prière de toute l'Eglise.
Ainsi, le jeune apprend à reconnaître la présence de Dieu dans sa vie, à se mettre à son écoute et à mieux pouvoir poser des choix qui lui permettent de se construire.

*L'intelligence de la foi
Partage de la parole de Dieu, réflexion sur les fondements de la vie de l'Eglise, rencontres de témoins, relecture avec le carnet personnel sont autant de moyens pour aider le jeune à découvrir Dieu: Père, Fils et Esprit. Petit à petit, il repèrera ce à quoi il se sent appelé pour grandir dans une foi plus personnelle qui engage toute sa vie chrétienne.

 

M.E.J on Egypte

QUELLE EST SON HISTOIRE?
Qui a inventé ce Mouvement ? Vous posez souvent cette question. C'est une longue histoire.
- II y a plus de cent ans, des jeunes se réunissent pour faire partie de l'Apostolat de la Prière .
1914 : C'est la guerre. Les jeunes se réunissent faire quelque chose pour la paix, surtout en priant, en offrant des actes faits par amour.
1917 : Les Jésuites de France unissent les groupes existant et fondent la Croisade Eucharistique. Les jeunes qui y participent sont des centaines de milliers.
1932 : Le P. Martens introduit le Mouvement en Egypte.
1946 : Le P. Martens note : "Le Mouvement s'est étendu à presque toutes les écoles catholiques". Son journal " Le Chevalier de l'Hostie " fondé en 1933, tire à plus de 4000 exemplaires. 
1960 : Le mouvement change de nom et de manière et s'appelle "Mouvement Eucharistique des Jeunes".
1962 : Le Pape Jean XXIII approuve le mouvement. Les garçons et les filles prennent le nom de Jeunes Témoins du Christ.
1974 : Une nouvelle section prend naissance pour les 16 à 18 ans : les Equipes Apostoliques.
1976 : Le P. Elya Yaacoub change le nom du Mouvement pour l'Egypte ; il devient "Les Sarments de la Vigne ". Le P. Elya lance aussi trois revues en arabe, une pour chaque branche.
1987 : La branche "Témoins Aînés" fait son apparition et a sa propre revue.


QUI SONT LES JEUNES DU M.E.J. EN EGYPTE ?

- Ils sont de tous les coins de l'Egypte, depuis Alexandrie jusqu'à Assouan.
Dans leur presque totalité, ces jeunes trouvent leur point d'attache dans les écoles catholiques: 23 établissements entre Le Caire et le Delta, 12 à Alexandrie, et une quinzaine en Haute-Egypte.